Et maintenant ?

Commencée le 1° décembre 2009, trois semaines après l’ouverture de ce blog, la publication en ligne de mon livre Les images dans la société. Chronique historique et sociale s’est achevée mardi dernier avec le vingtième chapitre, consacré aux nouvelles formes d’images. La formule du feuilleton hebdomadaire a permis d’échelonner la publication sur six mois et, je l’espère, de maintenir l’intérêt des lecteurs.

De fait, 1143 internautes ont pris connaissance de l’éditorial qui annonçait dans quel esprit s’engageait cette mise en ligne et, depuis, un peu plus d’un millier ont consulté la table des matières. Les différents chapitres ont connu une fortune diverse : Platon et Byzance ont été les plus lus (600 à 700 lecteurs), suivis par les chapitres relatifs à la photographie – à quoi est largement identifié mon blog. Dernièrement, le chapitre sur le droit à l’image a été le plus commenté. Au total, 74 commentaires ou liens ont accompagné cette mise en ligne.

La question que je me pose aujourd’hui est : et maintenant ? Que va devenir ce texte à présent qu’il a atteint sa dimension complète ?

On ne se pose pas forcément ce type de question lorsque l’on publie un article ou un livre dans la forme imprimée classique, sauf si l’on se soucie des droits d’auteur. Mais en général, ils sont nuls ou parfaitement hypothétiques… La question du devenir du texte se pose ici parce que sa parution s’est immédiatement accompagnée de réactions et d’indicateurs sur l’intérêt rencontré. Je remercie d’ailleurs les lecteurs qui m’ont fait part de remarques, voire de critiques, qui pointaient certaines lacunes ou développements discutables, ou qui proposaient des compléments utiles. Ces contributions ont commencé à justifier mes attentes vis-à-vis de cette nouvelle forme de publication : proposer un texte qui ne reste pas figé mais qui, au contraire, soit ouvert aux transformations et bénéficie des propositions des lecteurs.

Comment entretenir ces interactions productives ? La formule du blog est à la fois très réactive et éphémère. Les débats, même les plus animés, durent quelques jours, avant de céder la place à d’autres. Au delà, un billet continue-t-il à être lu ?

J’envisage de mettre à jour périodiquement certains chapitres, à partir de données nouvelles ou d’images découvertes entre-temps. D’ailleurs, un attrait supplémentaire pourrait être donné à ce livre en développant son iconographie à destination des abonnés de la plate-forme Culture visuelle. Car la formule appauvrie présentée jusqu’à présent n’est guère satisfaisante. Mais c’est un gros travail1 et forte la tentation de passer à autre chose.

A ce jour, je n’ai pas encore de formule bien établie. Je m’en remettrais volontiers à l’avis et aux suggestions des visiteurs de ce blog pour ouvrir de nouvelles pistes (pourquoi pas de nouveaux chapitres ?) ou trouver des modes d’actualisation pertinents.

Merci d’avance.

  1. Comme le soulignait par ailleurs André Gunthert dans son billet consacré à la mise en ligne de cours []

7 réflexions sur « Et maintenant ? »

  1. Nouveau point statistique : Le total cumulé des lecteurs est passé à 19 436, soit de nouveau une forte augmentation. Je suppose qu’elle trouve son origine dans le fait que le sommaire du livre apparaît dans mes billets les plus lus, ce qui démultiplie les internautes qui vont jeter un coup d’œil sur son contenu (4181 l’ont déjà fait) et, pour certains poussent la curiosité jusqu’à lire tel ou tel chapitre qui les attire. En espérant que l’augmentation du nombre des lecteurs ne soit pas due essentiellement à la visibilité du sommaire… Les chapitres les plus lus restent Platon(1576 – c’est le premier chapitre du livre)et Byzance (1029 – c’est le second. Après, les lecteurs décrochent !), Le droit à l’image (1028) et Le portrait (891).

  2. @ Didier : Quelques statistiques un peu plus d’un an après : la table des matières totalise aujourd’hui 2576 visiteurs, soit plus du double par rapport à juin dernier.
    Le total cumulé du nombre des lecteurs des différents chapitres atteint 14 633, contre 8915 au premier juin 2010. Les chapitres les plus lus restent Platon (1038), Byzance (878), puis Le droit à l’image (787) et Le Portrait (707).
    Finalement, ce texte continue d’être visité, c’est ma principale satisfaction.

  3. @ cvaufrey : Pour l’heure, les textes des différents chapitres sont sur http://issuu.com/maresca-s, au format pdf. Je peux effectivement n’en faire qu’un seul texte, toujours en pdf. Reste à trouver le temps de le faire…
    @ Didier : C’est promis. Tu auras des statistiques trimestrielles !

  4. @ Sylvain : Nous ne sommes pas au bout de nos surprises quant aux expérimentations sur Culture Visuelle, et notamment quant à la « longue traîne » de textes comme le tien. J’aimerais que tu nous tiennes au courant, mettons à 3 mois, à six mois et à un an, du lectorat en ligne. Garder tes commentaires ouverts serait également intéressant. Pour ma part, il n’est pas évident de pouvoir lire avec la tranquillité nécessaire un chapitre de bouquin dès sa parution sur le blog. Mais je sais que le livre est là, dans la bibliothèque de CV, et que j’y retournerai à tête reposée. En tout cas un grand merci, ton travail est utile, et sa mise à disposition généreuse.

    @ André : un point de détail. Sauf erreur de ma part, les moteurs de recherche indexent aussi le contenu des PDFs, le texte de Sylvain ne devrait pas leur échapper. Ne poserais-tu pas plutôt la question du confort pour une lecture ponctuelle? Le feuilletage n’est pas désagréable.

  5. Merci pour cette somme ! Je rejoins les préoccupations ergonomiques d’André Gunthert et vous propose un e-book… Vous pourriez le publier sur evadoc (http://www.evadoc.com), ou tout autre service du même genre, ce qui lui donnerait une visibilité intéressante.

  6. @ Merci André : d’abord et surtout pour le lancement de Culture Visuelle et l’espace ainsi ouvert à des expériences de ce genre. Également pour ces propositions de prolongement visant déjà à bonifier la forme de ce livre en ligne. Enfin, merci d’avance pour la présentation que tu annonces sur les possibilités de publication d’images, qui me sera d’une grande utilité.

  7. Bravo pour ce travail, qui est une première, et qui a accéléré la mise en oeuvre de Culture Visuelle!

    Dans un premier temps, rassembler l’ensemble des fichiers dans un pdf unique permettrait une lecture suivie plus agréable, mais aussi la recherche par mots-clés sur l’ensemble du volume.

    Une version illustrée, même bornée à une sélection d’images, donnerait évidemment une meilleure lisibilité et une plus grande viralité à l’ouvrage, dont on peut s’attendre à ce qu’il circule de disque dur en disque dur… C’est du boulot, mais ça vaut le coup 😉 Du reste, un grand nombre des images que tu cites relèvent du domaine public ou des tolérances usuelles, et pourraient être affichées sans risque (il faut que je fasse un billet pour résumer l’état actuel des possibilités, qui sont tout de même assez larges).

    Enfin, au-delà de la version pdf, pourquoi ne pas proposer également le texte des chapitres sous forme développée dans le corps des billets? Cela favorisait une consultation ponctuelle, ainsi que l’indexation du texte par les moteurs de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.