Retour de vacances


Ma fille vient de rentrer de trois semaines de vacances passées au Sénégal, dans la maison d’une famille amie franco-sénégalaise.

Dans un précédent billet, j’avais déjà donné une première description de sa pratique de la photographie, avant tout ludique et « bidouilleuse ». Nous venons d’en avoir un nouvel aperçu avec les photos qu’elle a rapportées sur l’appareil numérique que nous lui avions confié pour ce voyage.

Elle n’a pas chômé puisqu’elle a réalisé pas moins de 211 images, dont 53  sont des retraitements de clichés pré-existants ou de purs effets lumineux. Les photos prises « d’après quelque chose  d’existant » se limitent donc à 158 (ce qui fait déjà un beau total !).

Sur le lot, 38 clichés peuvent être qualifiés de « documentaires » puisqu’ils ont été pris pour fixer la trace d’un lieu, d’un animal ou d’un fruit singulier, étonnant ou exotique. Les animaux l’emportent de loin dans cette série : margouillat, pigeon, vautours, oursins, crabe… Les lieux sont très peu représentés, les paysages encore moins, à la grande déception des parents que nous sommes qui espéraient bien découvrir quelques vues de Dakar ou du bord du mer. Manifestement, aucun projet de reportage n’a germé dans l’esprit de notre fille qui n’a donc pas vu l’intérêt de prendre des photos pour nous montrer où elle avait été et à quoi ça ressemblait. Les seuls clichés qui s’apparentent à des paysages ont été réalisés pour essayer le fixer les couleurs du ciel au  couchant.

Enfin, et surtout, 52 photos sont des autoportraits. A défaut de découvrir le Sénégal par les yeux de notre fille, nous aurons eu tout loisir de la voir telle qu’elle-même se voit ou se donne à voir. Cela méritait bien un aller et retour en Afrique !


1 réflexion sur « Retour de vacances »

  1. Ping : Le marché du narcissisme | La vie sociale des images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.