Une nouvelle femme pour une banque

Après le visage en gros plan de la passionnée de photographie qui se prenait à rêver, grâce au soutien de sa banque, d’organiser sa première exposition, voici le portrait en pied de la photographe professionnelle qui se réjouit de disposer enfin d’une banque sur mesure. Le matériel (boîtier moyen format, projecteur), le cadre d’un studio la désignent comme une photographe de mode qui attend le mannequin du jour. Une femme qu’on devine débordée et, en même temps, intégrée à un univers synonyme d’argent et de célébrité. Bref, une cliente sur mesure pour une banque en ligne qui vise une « clientèle patrimoniale, prête à gérer ses avoirs de façon autonome ».

B for Bank – filiale du Crédit Agricole –  ne propose pas de services de détail, comme une banque ordinaire, seulement des opérations de placement entièrement réalisables sur internet. Cette sobriété de bon aloi (il vaut mieux avoir 100 000 € à placer) est symbolisée par une signalétique entièrement en noir et blanc. Son logo évoque une marque de prêt-à-porter chic, sans fioritures inutiles. Même les spots publicitaires qui ont marqué le lancement de cette banque étaient filmés en noir et blanc.

C’est probablement ce parti-pris du noir et blanc, comme synonyme visuel du strict nécessaire pour des clients qui n’ont pas de temps ni d’argent à perdre avec des services bas de gamme, qui explique le recours à cette figure de la photographe professionnelle. Non seulement on imagine que cette femme possède les « avoirs » qui requièrent de bons placements. Mais encore, elle personnifie pour ainsi dire le noir et blanc. Le mot « Photographie » est féminin – alors que la profession de photographe ne l’est guère. Et surtout, le noir et blanc demeure assimilé à la photographie créative, artistique, et pour nombre de professionnels, à l’essence même de la photographie – alors que le numérique a imposé partout la couleur. Image décalée, donc, mais bien ciblée, qui use de la photographie comme allégorie de la richesse, de l’inspiration et de la sobriété (que des mots féminins).


6 réflexions sur « Une nouvelle femme pour une banque »

  1. J’ai demandé un empreint à ma banque, la chargé de compte après la simulation ma répondu « a oui, vous vivez vraiment de votre passion, votre prêt n’est pas accordé »
    Au vu du ton employé sur ce blog, je ne développerai pas plus m’a pensé rapport à cette pub…
    a bonne entendeur…

  2. Ping : Tweets that mention Une nouvelle femme pour une banque | La vie sociale des images -- Topsy.com

  3. La version sur Internet est de fait assez étonnante. En supprimant l’appareil photo qui lui servait de support, on transforme la femme icone de la photographie pro, en une femme BCBG un peu dure d’oreille 🙂

  4. la photographie comme allégorie de la richesse, dont on peut aussi récupérer (encore un peu) le précieux métal…
    [mais ça c’est pour la version bobo-écolo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.