La mission des photos

Campement, 1884/1898, François Coillard, Zambèze

J’ai eu le plaisir de présider, vendredi dernier, le jury chargé d’évaluer les mérites de la thèse d’Emilie Gangnat. Préparée sous la direction de Michel Poivert, elle propose Une histoire de la photographie missionnaire à travers les archives de la Société des missions évangéliques de Paris (1880-1971). En voici le résumé :

Dans le contexte missionnaire, parfois mise au service de l’évangélisation des populations non-chrétiennes, la photographie est principalement diffusée auprès des chrétiens occidentaux afin de les informer des progrès de l’œuvre.
Constitué entre les années 1880 et 1971, le fonds photographique de la Société des missions évangéliques de Paris (SMEP) a été développé pour répondre aux besoins de la mission protestante française. À travers son étude iconographique et plastique, et l’examen de sa diffusion, cette recherche se propose d’analyser les liens qui existent entre mission chrétienne et photographie. Elle souligne la façon dont l’image est associée au texte et mise au service de la propagande missionnaire. Elle met aussi en évidence une historicité propre à la photographie missionnaire qui se développe en trois temps :
– l’exploration des champs de mission à la fin du XIXe siècle, durant laquelle les missionnaires entendent faire un « état des lieux » du continent africain,
– le développement de l’œuvre au cours de la première moitié du XXe siècle ; la mission est alors montrée à travers ses différentes activités et elle donne aux convertis une identité visuelle correspondant aux valeurs chrétiennes occidentales,
– les indépendances, enfin, durant lesquelles les photographies témoignent du bouleversement des rapports entre populations locales et missionnaires qui recherchent de nouvelles formes d’action.
Les photographies missionnaires proposent un regard original de l’Occident sur l’Afrique et nous permettent de mieux comprendre la formation de  l’identité donnée à l’Autre à travers l’image.

Hôpital de Senanga (salle d'opération), 1954, Claire Bornand, Senanga (Zambie)

Thèse d’histoire de l’art de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, soutenue le vendredi 14 janvier 2011, à l’Institut National d’histoire de l’art.
Jury
: Michel Poivert (directeur de thèse, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Sylvain Maresca (président du jury, université de Nantes), Jean Pirotte (Université de Louvain) et Jean-François Zorn (Institut Protestant de théologie, université de Montpellier).

Grâce à l’important travail de classement et numérisation réalisé par Emilie Gangnat, la collection photographique de la SMEP est désormais accessible en ligne.


3 réflexions sur « La mission des photos »

  1. Ping : Genre, éducation et colonisation à Tahiti pendant l’entre-deux-guerres (audio) | Gwendoline Malogne-Fer

  2. J’aurais bien aimé aller écouter ça.
    Mettez les soutenances à l’agenda CV, d’autres sont peut-être dans mon cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.