Traces de sel

Voici un livre consacré à Léon Ottenheim (1858-1940), l’un de ces photographes amateurs grâce à qui la photographie couleur a connu ses premier procédés. Son arrière-petite-fille, Martine Lani-Bayle, professeur à l’Université de Nantes, est à l’origine de cette publication, qui rassemble de nombreuses photographies, des témoignages de plusieurs descendants du photographe, ainsi que des textes d’Eric Milet, photographe et écrivain, spécialiste du monde arabo-berbère, dans lequel Léon Ottenheim a réalisé quantités de clichés au début du XXe siècle.

Martine Lani-Bayle et Éric Milet, Traces de sel, Préface de Pierre Bergougnioux, Nantes, Editions Opéra, 2011.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.