Traces de sel

Voici un livre consacré à Léon Ottenheim (1858-1940), l’un de ces photographes amateurs grâce à qui la photographie couleur a connu ses premier procédés. Son arrière-petite-fille, Martine Lani-Bayle, professeur à l’Université de Nantes, est à l’origine de cette publication, qui rassemble de nombreuses photographies, des témoignages de plusieurs descendants du photographe, ainsi que des textes d’Eric Milet, photographe et écrivain, spécialiste du monde arabo-berbère, dans lequel Léon Ottenheim a réalisé quantités de clichés au début du XXe siècle.

Martine Lani-Bayle et Éric Milet, Traces de sel, Préface de Pierre Bergougnioux, Nantes, Editions Opéra, 2011.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.