Un air de famille

Agréable week-end au bord de l’océan sous un soleil généreux. Deux nuits passées dans un gîte confortable, décoré avec soin selon une combinaison savante d’objets anciens et de matériaux bruts. Et surtout exposant plusieurs vieux portraits photographiques dans la chambre et les espaces communs qui confèrent à cette demeure une touche dynastique, comme si elle nous offrait la possibilité de découvrir les visages de ses ancêtres.

En retournant ces cadres, on y trouve des signes d’époque qui permettraient peut-être d’en évaluer l’ancienneté : par exemple, ces fragments de papier journal qui ont servi à coller le carton de l’image au cadre. Mais on y remarque également des étiquettes beaucoup plus récentes qui révèlent que ces portraits ont été achetés probablement dans des brocantes, chez un antiquaire, voire dans un magasin spécialisé dans la décoration intérieure. L’air de famille, qui contribue au « cachet » de ce lieu, est donc d’abord un effet purement décoratif.

Pour un aperçu d’une galerie de portraits dans une vraie demeure familiale et de ses vicissitudes actuelles, voir le billet La galerie des ancêtres.


6 réflexions sur « Un air de famille »

  1. L’effort manifeste des propriétaires des lieux pour donner un semblant de vie à cette intérieur méritait bien je pense un peu de discrétion sur l’authenticité de la déco intérieur et de leur laisser croire qu’ils ont réussis à faire rêver leurs clients, but recherché, non ?

    • @ Gaby : Je doute fort que le prix indiqué concerne le cadre qui, manifestement, est le cadre d’origine, comme en témoignent les fragments de journaux d’époque qui sont encore collés au dos. En outre, l’étiquette qui indique un prix de 30 € était collée directement au dos d’un grand portrait non encadré.
      Quant à l’idée de la maison hantée, elle irait bien avec l’apparition de ces ancêtres inconnus dans le cadre une demeure qui n’était pas la leur, faisant d’eux des fantômes déracinés.

  2. yes,could be; but actually it is not really sure that the tags are the price of the whole object, bought in a flee market or deco store or if make reference only to the price of the frame. Then the images could be from the « real family » (unless you asked the lady in charge).

    i have not been in that very place , but when I am in those kind of make-as-if cosy decorated places, with thiose kind of family photos they just give me the opposite feeling: some sort of spooky and ghostly hunted house…

  3. @ Elisabeth : Je crois que c’est effectivement l’effet recherché. Donner à l’hôte de passage la sensation qu’il va dormir chez quelqu’un, dans la chambre « bleue » ou « jaune », voire dans celle de l’oncle Ernest. Toutefois, dans le cas présent, la séparation est très nettement faite entre l’espace accessible aux visiteurs et la partie privée de l’habitation. De même, la propriétaire n’est-elle pour ainsi dire pas présente, hormis lors de l’arrivée et du départ. Nous ne somme donc pas reçus chez quelqu’un, mais dans un cadre qui fait l’impression d’un intérieur domestique chargé d’histoire. Les portraits photographiques sont une pièce maîtresse dans cet effet, qui n’est justement qu’un effet.

  4. Cet « effet décoratif » peut traduire une attention particulière pour le passé de la demeure en question, ce sont peut-être des « ancêtres » locaux qui attestent par leur présence de l’ancienneté du lieu.
    Même si ces portraits ne sont pas ceux des anciens propriétaires ou de véritables portraits de famille, ils témoignent du passé de la commune probablement.
    Il peut s’agir d’un artifice (donner une ambiance « historique » au gîte sans véritable authenticité) ou d’un véritable intérêt pour l’histoire de la région (sont-ce des personnalités locales ou de simples habitants qui sont passés ou ont habité l’endroit ?).
    Quoiqu’il en soit, ce goût du passé oblige les visiteurs à questionner l’histoire du gîte.
    Accueillis dans un gîte, véritable demeure de famille, avec clichés familiaux aux murs, c’est la sphère privée qui intéresse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.