La mesure des choses

On ne peut pas la prendre en photo tellement elle est haute“, déclare un Français résidant à Dubaï, dans un reportage diffusé ce matin dans le journal de 7 heures de France Inter, consacré à l’inauguration de la tour Burj, réputée être la plus haute du monde.

La capacité à transposer en photos les objets que nous propose le réel deviendrait ainsi la mesure de leur dimension subjective, et apparaitraient réellement démesurés ceux que l’appareil photo de Monsieur tout le monde ne parviendrait pas à englober dans son cadre prédéfini.

Quand on sait que cette fameuse tour a déjà été vue des centaines de fois à l’état de préfiguration (comme sur cette vue que j’ai volontairement coupée pour essayer de donner une image de la photo réalisable par Monsieur tout le monde) ou dans les différentes phases de sa construction ; et qu’à compter d’aujourd’hui, son image va être diffusée dans le monde entier par tous les médias, on peut s’interroger sur l’intérêt qu’il restera pour Monsieur tout le monde à essayer de la prendre quand même en photo. Sinon, justement :
1. pour attester que lui l’aura vue de ses propres yeux ;
2. pour restituer par son impuissante image la démesure de ce bâtiment.
En clair, pour signifier qu’il en a acquis une expérience directe, mais qu’il lui est proprement impossible de la donner à voir par le biais de sa prothèse photographique ordinaire, laquelle confirmera du même coup le caractère hors du commun de l’expérience vécue.


3 réflexions sur « La mesure des choses »

  1. @ François Brunet : Merci pour cet éclairage historique dont j’ignorais tout. Quelques citations seraient les bienvenues.

  2. Billet bien intéressant, je me posais justement la question aujourd’hui. Or ce n’est pas un problème nouveau, ni spécifiquement photographique. Au XIXe siècle, par exemple, toute une littérature touristico-artistique se développe autour du séquoia comme excès à la représentation. Ce qui est intéressant alors est que la photo n’y apporte pas grand-chose, ni dans un sens ni dans l’autre. Bien à vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.