11 réflexions sur « Photos de chiens »

  1. Bonjour,

    un réseau social pour animaux, ça existe déjà et c’est très bien fait : http://www.yummypets.com
    On peut y déposer le profil de son animal, s’inscrire à des groupes, voir les autres animaux près de chez soi et de se donner des point de rencontres…
    J’y ai inscrit ma chienne Truffe, une labrador chocolat, et depuis, nous donnons des RDV à d’autres chiens qui aiment nager du côté de Pen Bron. C’est simple et bon enfant, et gratuit !

  2. Merci à tous pour cette avalanche d’images de toute sorte. Je ne pensais pas que cette terne publicité initierait un tel mouvement iconographique. Décidément, Culture Visuelle est une mine inépuisable !

  3. J’aime beaucoup le “NAC” de l’affiche (je suppose que cela réfère à “nouvel animal de compagnie”) et j’aime à imaginer le boa ou la sauterelle (pourquoi pas ?) en train de montrer son meilleur profil au photographe professionnel… Une époque formidable.

  4. @ zunulation : Merci pour l’info. Décidément… Est-ce qu’on sait si les chiens ou les chats restent devant l’ordinateur pour suivre les dernières nouvelles transmises par leurs ami.e.s ?

  5. Un marché probablement sous-exploité. j’ai le sentiment que les gens sans enfants, mais avec chien, chat, lapin, emmèneraient beaucoup plus facilement leur animal favori poser chez un photographe portraitiste que les gens avec enfants ne le font pour leur progéniture. Ne serait-ce d’ailleurs que parce qu’ils ne disposent pas de photos de classe. 🙂

  6. Le portrait canin n’a pas attendu la photographie: il existe déjà largement en peinture, de même que le portrait équin, dont le Louvre expose plusieurs exemples. Quelques peintres du XIXe siècle, comme Rosa Bonheur, excellaient dans le genre animalier, et ils ont bien évidemment été suivis par les portraitistes photographes, aidés par l’instantané pour capturer les animaux de compagnie (voir sur Flickr)… Bref, ce n’est pas parce que l’histoire de l’art s’intéresse moins à certains sujets qu’à d’autres qu’il faut en conclure à la nouveauté des phénomènes qu’elle néglige… 😉

Répondre à Sylvain Maresca Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.