Wi-fi on the beach

Certaines plages du littoral vendéen affichent des panneaux qui signalent que l’on peut y accéder au wi-fi. Pour ceux qui penseraient que la Vendée est encore la terre des Chouans ou l’horizon soporifique des vacances en famille, voilà de quoi surprendre. Selon le président du conseil général, “aujourd’hui, quand on vient en Vendée pour y prendre ses vacances ou pour des raisons professionnelles, il est important d’avoir la possibilité de lire ses courriels ou de naviguer sur le net comme chez soi ou à son bureau. Ce type de service fait désormais partie des avantages compétitifs pour un territoire.”

On imagine aisément le cadre sup en vacances avec femme et enfants, qui passe ses journées sur l’une de ces plages immenses et bondée en plein été, bref qui s’y ennuie sec : heureusement, les “hot spots wi-fi” que lui a installés le département de la Vendée lui offrent la possibilité de s’évader du sable chaud pour suivre l’avancement du dossier qu’il a envoyé à un client avant de partir, les cours de ses actions ou les offres d’emploi… Quant à ses gamins, qui entre-temps ont eux aussi déserté leurs serviettes de bain, voilà enfin de quoi retrouver leurs jeux vidéos sans quoi l’été serait bien morne.

En octobre, c’est sûr que c’est moins attractif, mais on ne sait jamais : à quoi s’occupent les retraités pendant leurs longs mois de villégiature ?

Bref, la Vendée se signale par l’affichage de son dynamisme branché, dans le sillage de la ville de La Roche-sur-Yon qui fut pionnière en France pour l’implantation de connexions internet en libre accès dans la ville. Mais peut-être s’agit-il ici davantage de la Vendée républicaine que de celle du Puy-du Fou et du vicomte. Encore que le Puy-du-Fou soit désormais sur Facebook…

16-11-2012 : En complément à mon billet, cette photo trouvée sur le site du Monde :


4 réflexions sur « Wi-fi on the beach »

  1. “Mais peut-être s’agit-il ici davantage de la Vendée républicaine que de celle du Puy-du Fou et du vicomte.”
    cette petite phrase nous révèlerait-elle vos fonds de pensée? 🙂
    Le gadget wifi serait une cartouche (mouillé?) supplémentaire pour les périodes estivales, car malgré l’été l’eau d’Atlantique est bien moins chaude qu’au Sud.

  2. Un article bourré d’ironie. Pourtant, sans ces HOT SPOT, y’aurait toujours un touriste (et surtout un Vendéen !) pour se plaindre qu’il ne peut pas surfer sur internet, à la plage, avec son iPad.
    Tout ce beau petit monde n’est jamais content.
    C’est bien d’avoir le choix non ?

  3. @ André : Je surfais plutôt sur la contradiction potentielle entre l’image traditionnelle de la Vendée (fortement marquée par l’héritage villiériste d’une histoire anti-républicaine) et son investissement pionnier dans les nouvelles technologies, jusque sur le bord de ses grandes plages populaires.
    Merci pour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.