Croisière numérique

Il y a quelques jours, j’ai vu à la télévision un reportage sur le boom des croisières. Il s’attardait sur le dernier né des paquebots américains, le Quantum of the seas. Cette ville flottante peut transporter jusqu’à 7000 personnes et offre des services aussi divers que des terrains de sports, des aires de chute libre ou de surf, ou encore une nacelle qui monte les plaisanciers à plusieurs dizaines de mètres au dessus du pont pour leur permettre de contempler la mer à 360 °.

Ce bateau se targue en outre d’être le plus connecté au monde. Relié en permanence à plusieurs satellites, il offre une connexion téléphone et internet permanente. On peut donc y embarquer avec l’assurance d’y bénéficier du wi-fi jour et nuit.

Une croisière devant les écrans : télévision, ordinateur et la fenêtre virtuelle.

Ce qui m’a plus amusé dans cette présentation triomphaliste, c’est le détour par les cabines. Les plus luxueuses sont disposées en duplex ou sont de véritables suites princières. D’autres se contentent de proposer un balcon sur la mer. Quant aux cabines les plus ordinaires, elles n’ont pas d’ouverture sur l’extérieur. Mais cette restriction est compensée par un écran de la taille d’une fenêtre sur lequel est diffusée en permanence une vue vidéo du large ou de l’escale du moment. On peut donc parcourir les océans en restant dans sa cabine ou en jouant au basket sur un terrain couvert.

Je me suis même pris à imaginer un scénario farceur, du genre : les passagers montent à bord, ils prennent possession de leur cabine ; puis un léger vrombissement les informe que le paquebot vient de quitter le port. Ensuite de quoi, ils suivent la croisière depuis leur fauteuil, le bar ou la piscine, sans se douter un seul instant que le navire est resté à quai ou même qu’ils ne sont montés qu’à bord d’une maquette de bateau amarrée à un ponton dont elle ne se sépare jamais. Ce serait assurément beaucoup plus économique et rentable pour les armateurs et les voyagistes, non ?


4 réflexions sur « Croisière numérique »

  1. Ping : Croisière numérique | La vie soci...

  2. Ping : Carnet de voyage(s) #71

  3. C’est un thème qui revient souvent dans les ouvrages de science-fiction mais qui est toujours associé à un environnement extérieur hostile:
    La Terre a connu une guerre nucléaire et les hommes sont réfugiés dans des abris. Les fenêtres virtuelles diffusent des images d’avant la catastrophe.
    Les hommes ont conquis une planète où ils ne peuvent survivre qu’en atmosphère confinée et contemplent sur des fenêtres virtuelles des vues de leur planète d’origine pour ne pas succomber à la dépression.

    Le confinement c’est l’avenir du tourisme. En ces temps inquiétants comment ne pas se sentir réconforter par ces bateaux qui nous permettront de visiter des ports ravagés par la les virus, la pollution ou les guerres, tout en restant bien en sécurité dans notre cabine? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.