Fast tablettes

Tablettes numeriques Quick-2014Je ne suis pas un habitué des fast-food, si bien que le phénomène que je souhaite signaler est probablement connu. Mais pour moi ce fut une découverte : des tablettes numériques mises à disposition des clients d’un fast-food du centre de Nantes. J’ai d’abord aperçu deux enfants qui touchaient des écrans luisant de gras sous la lumière crue du restaurant. Leurs parents mangeaient et discutaient, assis en face d’eux. Puis, j’ai constaté que ce nouvel équipement était valorisé par des affiches collées sur la façade. Manifestement, il était mis en avant comme un argument commercial de poids.

Il semble que les premiers essais de tablettes aient été effectués en 2010 dans des fast-food implantés dans des aéroports. C’était le début de la vogue du wi-fi. Mais qu’en est-il aujourd’hui, où la plupart des clients de ce type de restaurants sont équipés de smartphones et n’ont plus besoin qu’on leur prête un autre écran ? Es-ce encore un moyen de faire se tenir tranquilles les enfants, en dépit de la rapidité du repas dans ce type d’établissement ? Faut-il croire qu’ils sont devenus tellement avides d’écran qu’il devient inconcevable de les en priver ne serait-ce que quelques minutes, même si c’est pour manger un big ceci ou cela ?

La surface grasse de ces écrans, qui empêchait d’y rien voir depuis l’extérieur, ne laissait rien présager de très « appétissant » dans cette consommation de « contenus » virtuels, désormais combinée à celle de la bouffe industrielle. Deux formes de gavage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.