Entre académisme et avant-garde

Ce nouveau chapitre aborde la place ambivalente occupée par le genre du portrait à partir de la fin du XIXe siècle, entre les appels à respecter la tradition académique et les multiples innovations stylistiques qui se succédèrent activement au tournant du XXe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.