Sens obligé

Panneau-sens-interditLa signalisation routière nous délivre des messages impératifs sous la forme d’images normalisées, codifiées. Dès lors que nous les avons intégrées, nous les appréhendons comme une autre forme de texte, même si elles n’en délivrent aucun. Devant un panneau de sens interdit, par exemple, il devient très difficile d’y voir encore un rond rouge barré en son milieu par un long rectangle blanc.

Et pourtant, il suffit parfois d’une légère modification pour que le sens obligé s’efface et que nos yeux retrouvent l’image sous-jacente.

Panneau-sourire

Et pour que le sourire l’emporte sur l’interdit.


2 réflexions sur « Sens obligé »

  1. @ André : Effectivement, ce panneau m’avait fait penser aux smileys. Mais j’ai préféré te laisser le soin d’y faire allusion.

  2. Impeccable. Notons également que la figure produite par le détournement relève d’un registre tout aussi normalisé. Entre le panneau de signalisation et le smiley, il y a une vraie parenté conventionnelle. Le visage, qui est probablement la première forme que nous apprenons à reconnaître, est une matrice puissante, qui sait imposer sa structure dans les contextes les plus variés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.