Les mêmes images

Capture d'écran du site de L'Alsace.fr

Ce sont des propos entendus hier soir sur France Inter : un commerçant, victime une nouvelle fois des inondations dans le Var, disait : “Ce sont les même images” que la fois précédente. Je m’attendais à ce qu’il déplore les mêmes dévastations, la même situation, qu’il exprime le même sentiment d’accablement ou de désespoir. Bref, qu’il invoque la réalité de ce qu’il vivait ou sa manière d’y réagir. Non, c’était une question d’images. On aurait cru un journaliste, comme celui de ce matin qui entamait son reportage en évoquant, lui aussi, la récurrence des mêmes images déjà tant vues dans cette région à pareille époque.

Je suis frappé par l’incrustation de cette référence aux images dans les récits des individus qui témoignent des épisodes les plus traumatiques de leur vie. Comme si l’exceptionnel du vécu touchait forcément au registre des médias (qui sollicitent ces témoins), voire du cinéma.

Il est vrai que, sur ce type de catastrophe, les médias produisent toujours les mêmes images, et cela depuis que la photographie a permis à la presse de visualiser l’actualité.