La photo : un outil politique

Capture d'écran depuis le site de la mairie de Corcoué

Je rentre d’un stage d’enquête de terrain avec des étudiants de Master 1, qui s’est déroulé dans la commune rurale de Corcoué-sur-Logne, au sud de Nantes. Le thème général en était les usages sociaux de la nature.

Cette municipalité affiche un souci prononcé pour les questions d’environnement, de développement durable, de protection et d’aménagement des espaces naturels. Lors de notre rencontre avec son maire, nous avons pu constater qu’il avait recours assez souvent à la photographie pour délivrer des messages incitatifs à ses concitoyens. Plutôt que de leur répéter certaines consignes ou injonctions sur l’importance du tri sélectif, l’intérêt de la marche à pied pour se déplacer au sein de la commune ou encore de la production de compost pour réduire le volume de ses ordures ménagères, il prend ou fait prendre des photos des pratiques qui lui paraissent recommandables et en fait périodiquement des expositions présentées officiellement dans les salles municipales. Ainsi instille-t-il par exemple sa conception à la fois écologique et esthétique des jardins en exposant des photos de ceux qui lui paraissent correspondre le mieux à ses attentes. A chacun ensuite de comprendre le message et de le reprendre à son compte à partir des modèles mis en avant.

La photo est utilisée ici comme un véritable outil de persuasion politique. Atteint-elle ses objectifs mieux que des discours ? Cela resterait à vérifier.