Les grandes heures et figures du photoreportage-2

Michal Rovner, Decoy (Leurre), 1991 – images télévisées de la première guerre du Golfe.

Les images dans la société – chapitre 13 (suite et fin)

Nous allons passer en revue trois grandes versions du métier de photo-reportage, trois idéologies professionnelles qui ont fortement constitué cette profession et modelé ses formes dominantes d’identification. Elles renvoient également à trois époques du photo-journalisme. A chacune correspond la figure emblématique d’un photographe de presse de grand renom qui l’a incarnée par excellence ou qui l’a explicitement théorisée. Nous résumerons ainsi l’histoire du photo-reportage entre les années 1930 et la concurrence introduite par la télévision, à partir de 1960 aux États-Unis et des années 1970 en Europe.

Télécharger l’intégralité du chapitre.

En complément : les derniers développement de la polémique soulevée par la photo du milicien espagnol par Robert Capa.

TABLE DES MATIÈRES DU LIVRE


Les grandes heures et figures du photoreportage-1

Vu, n° 357, 16 janvier 1935

La vie sociale des images – Chapitre 13

Les années 1930 ont vu la photographie entrer à part entière dans la couverture de l’actualité par la presse. Coïncidence ou pas : cette période annonçait également certains des développements les plus effrayants ou les plus extraordinaires de l’actualité mondiale. La photographie sera là pour les répercuter auprès du grand public.

Télécharger l’intégralité du chapitre.

TABLE DES MATIÈRES DU LIVRE


Soutenance de thèse "Les photographies dans le journal Libération", par Louise Charbonnier

invitation soutenance

Louise Charbonnier soutiendra sa thèse, intitulée “Les photographies dans le journal Libération, généalogie et caractéristiques d’une stratégie de distinction”, le 23 novembre à l’Institut d’Etudes politiques de Lyon,  à 14 h 30, devant un jury composé de Jean-Claude SOULAGES , Professeur des universités, Université Lyon 2, Martine JOLY, Professeur émérite, Université Bordeaux 3, Claude CHABROL Claude, Professeur émérite, Université Paris 3, Jean-François TÊTU , Professeur émérite, Université Lyon 2, et André GATTOLIN, expert, Université Paris 3

Résumé :

Mobilisant le versant indiciel du signe photographique, la photographie de presse référentielle relève d’un dispositif de monstration du réel, porteur d’une promesse épistémique et d’une posture médiatique pédagogique. Une approche sémiodiscursive de la photographie de presse tente dans un premier temps de comprendre comment l’emprise de la vision photographique, et l’imaginaire de vérité techniciste de la preuve par l’image, sont mis en abyme et intentionnellement présupposés dans la stratégie testimoniale mise en œuvre par le discours d’information médiatique. On essaye ici de mettre au jour les facteurs d’activation de ce prédiscours, ses marques indirectes d’appel.

Guidé par le même fil rouge qui avait motivé nos précédentes recherches – la notion princeps de regard –, on analyse alors en quoi les photographies de Libération peuvent se démarquer de cette figure imposée qu’est la photographie testimoniale, pour mettre en scène un regard singulier et décalé de l’instance médiatique sur le monde. En rupture avec les standards journalistiques attendus, la stratégie de Libération repose en effet sur une réécriture photographique sophistiquée de l’actualité – un réel art de faire visant des effets de connivence avec son lecteur. Praxis photographique, postures énonciatives, formes textuelles, procédés, visées communicationnelles, et fonctionnalités du cadre : les typologies et analyses élaborées dans cette thèse permettent de décrypter la stratégie de distinction de ce quotidien, études de cas à l’appui.